La comparaison par superposition de dessins 2D en PDF, image ou CAO

Cette fonctionnalité est l’un des points forts du logiciel « COMPARE », elle permet de détecter en quelques secondes tous les contours qui ne diffèrent que par une TRANSLATION, une ROTATION ou un CHANGEMENT d’ÉCHELLE.

Cette fonctionnalité est très puissante, car parmi les éléments sélectionnés, le logiciel « COMPARE » identifie les contours et trouve les différences malgré les déplacements, les rotations et les redimensionnements.

La comparaison intelligente se décompose en 4 phases principales :

  • Identification des contours,
  • Mise en relation des contours sur les 2 fichiers,
  • Détection de la transformation,
  • Calcul des similitudes et des différences.

Identifier les contours

L’identification des contours est différente pour les images matricielles ou les images vectorielles CAO ou PDF.

Sur une image matricielle, un contour est l’ensemble des points sélectionnés dont la distance entre 2 points est inférieure à la précision. Dans la sélection, il peut exister un ou plusieurs contours.

Sur les fichiers PDF ou CAO, un contour est l’ensemble des éléments dont la distance minimale entre deux éléments de ce contour est inférieure à la précision. La distance minimale entre deux éléments est égale à la distance minimale entre les points caractéristiques de ces 2 éléments. Les points caractéristiques sont fonction de l’élément. Un dessin dans un fichier vectoriel PDF ou CAO est composé au niveau le plus basique de segments et/ou de de polylignes (ensemble de segments). Les points caractéristiques sont les extrémités de ces segments.

2 conditions doivent être remplies pour qu'un contour ainsi défini soit pris en compte dans la comparaison intelligente :

  1. Pour les images matricielles, le nombre de points qui la constituent est supérieur à un seuil défini dans l’onglet « SEUIL » et est composé de plus de 80% de points en différence
  2. Pour les images vectoriels CAO ou PDF, le nombre d’éléments qui la constituent est supérieur à un seuil défini dans l’onglet « SEUIL » et est composé de plus de 80% d’éléments en différence.

Mise en relation des contours sur les 2 fichiers

Cette première étape réalisée, le logiciel « COMPARE » va essayer d’identifier les couples de contours à comparer. Cette identification peut, dans certains cas, échouer. Par exemple, quand des contours se ressemblent trop dans un fichier ou que les modifications d’un contour dans les 2 versions des fichiers sont trop nombreuses.

Si jamais la comparaison intelligente échouait pour certain contour, ce qui est rare, vous pourrez toujours utiliser la comparaison par point de référence qui, elle, fonctionne dans tous les cas.

Cette mise en relation est différente pour les images matricielles et les images vectorielles CAO ou PDF : dans un cas on manipule des points, dans l’autre ce sont des éléments.

Nous ne décrirons pas la méthode d’identification car c’est le point fort de la comparaison intelligente. Pour en savoir plus sur l’identification des similitudes et des différences sur les fichiers PDF et CAO, reportez-vous aux articles et à la thèse ci-dessous :

Détection de la transformation

À partir de de la mise en relation des éléments caractéristiques des contours, le logiciel COMPARE calcule les matrices de transformation qui font coïncider les contours du premier fichier avec les contours du deuxième fichier. Il y a autant de matrices de transformation qu’il y a de contours mis en relation. Ces matrices tiennent compte des transformations de base que sont les TRANSLATIONS, les ROTATIONS, les CHANGEMENTS d’ÉCHELLE ou les AFFINITÉS. Ces transformations de base composent les matrices de la transformation.

Calcul des similitudes et des différences

Avec les matrices de transformation calculées à l’étape précédente, le logiciel COMPARE trouve les éléments qui sont identiques ou différents. Cette détection des similitudes et des différences tient compte d’une tolérance (comme pour la comparaison par superposition ou la comparaison par points). Cette tolérance est modifiable. Elle peut être adaptée à chacune des comparaisons intelligentes. Et vous pouvez lancer la comparaison intelligente autant de fois que vous voulez en modifiant cette tolérance.

Lors d’une comparaison intelligente les 3 phases sont nécessaires :

Ces 3 phases sont répétées plusieurs fois avec des seuils qui s’adaptent automatiquement pour trouver les contours en correspondance et les meilleures matrices de transformation qui donnent le moins de différences.


Cliquez ici pour en savoir plus sur le logiciel « COMPARE » d'1A3i.