La comparaison par points de référence appliquée aux dessins 2D en PDF, image ou CAO

Si vous avez déjà utilisé des logiciels de comparaison d’image par superposition, vous vous apercevez très rapidement des limites de ces logiciels.

Pour compenser cette limitation, certains logiciels permettent de faire une comparaison en sélectionnant 3 points de références sur le premier fichier, puis les 3 points correspondants sur le deuxième fichier. La comparaison calcule une matrice de transformation avec ces points de référence. Cette matrice de transformation s’applique à l’ensemble des 2 fichiers. Elle permet une meilleure détection des similitudes et des différences, mais, en général, cette méthode de comparaison par points de référence présente 3 défauts que le logiciel « COMPARE » n’a pas.

La comparaison s’applique sur la totalité du document

À notre connaissance, aucun logiciel ne permet de sélectionner une partie de l’image et d’appliquer cette comparaison par points de référence uniquement sur les parties sélectionnées. Les logiciels, quand ils ont cette fonctionnalité, l’appliquent à la TOTALITÉ de l’image.

Il est possible que le cartouche n’ait subi aucune modification, mais que les éléments ou certains éléments présents dans ce cartouche aient besoin d’une comparaison par point de référence pour détecter au mieux les similitudes et les différences.

Cette fonctionnalité est possible dans l’outil « COMPARE », ce qui est un point fort de l’outil. Vous sélectionnez les éléments sur lesquels vous voulez que la matrice de transformation s’applique.

La nécessité de déterminer 3 points

Cette nécessité vient du fait que souvent cette fonctionnalité a été développée pour redresser et calibrer une image qui par exemple aurait été scannée.

Dans la comparaison des fichiers PDF, il est très rare que les fichiers à comparer soient issus d’une scannérisation. Ils sont issus des logiciels de CAO qui ont permis de créer la maquette numérique. Par contre, il est fort possible que les éléments entre les 2 versions de la production de la maquette numérique n’aient pas été placés au même endroit, avec la même orientation ou la même échelle. Dans ce cas, pouvoir appliquer une comparaison par point de référence sur ces éléments sélectionnés est un des points forts de l’outil « COMPARE ».

Mais quand il y a qu'une TRANSLATION entre les 2 fichiers, il n’est pas nécessaire de préciser les 3 points, 1 point sur chacun des fichiers est suffisant (c’est 90% des cas).

De même, si l’on a des éléments en TRANSLATION qui ont aussi subi une ROTATION ou un CHANGEMENT D’ÉCHELLE dans un axe ou dans les 2 axes, il suffit de préciser 2 points sur les 2 fichiers.

Les 3 points sont nécessaires seulement quand on a TRANSLATION + ROTATION + AFFINITÉ (ce qui est extrêmement rare, moins de 1% des cas).

La tolérance

Quand les logiciels ont cette possibilité de comparaison par point de référence, il n’est pas possible de choisir la tolérance. Le choix de cette valeur est un point important car le résultat obtenu en appliquant la transformation calculée à partir des points de référence, ne correspond pas exactement aux données graphiques du fichier et la tolérance permet ainsi de mieux tenir compte de la précision de ces calculs.


Cliquez ici pour en savoir plus sur le logiciel « COMPARE » d'1A3i.